Justice et prisons en discussion dans le canton de Vaud

La hausse de la criminalité et la nouvelle procédure pénale mettent les pouvoirs publics en difficulté. Le canton de Vaud réunit jeudi et vendredi des représentants de toute la chaîne pénale pour essayer de trouver des solutions à l'engorgement de la justice et des prisons.

"Je compte sur vous pour faire état de vos attentes, de vos problèmes et des solutions que vous préconisez", a lancé en ouverture la conseillère d'Etat Béatrice Métraux aux quelque 180 participants à ces assises. La chaîne pénale comprend la police, le ministère public, la justice et les prisons, mais aussi le service de la population (SPOP).

Ces assises ont été souhaitées par le Grand Conseil à l'issue d'un débat sur la surpopulation carcérale. Elles doivent également répondre aux craintes de la population et apporter des solutions "concrètes et visibles" à l'augmentation de la criminalité, a souligné la cheffe du Département de l'intérieur. Ce rassemblement prend en outre un relief particulier après le drame de Payerne (VD) et la mort de la jeune Marie.

Criminalité en hausse

Les délits ont augmenté de 18% en un an dans le canton: 83'000 infractions ont été recensées en 2012, contre 70'000 en 2011. Cette hausse, en lien notamment avec les migrations qui ont suivi le Printemps arabe, a conduit à l'engorgement d'un système déjà ralenti par la mise en place de la nouvelle procédure pénale.

Ce changement de procédure n'a pas tenu ses promesses. "Les prisons ne se sont pas vidées, la charge de travail a augmenté à tous les niveaux", a constaté Mme Métraux.

Le Conseil d'Etat a déjà réagi là où il le pouvait. Quarante nouvelles places de détention ont été ouvertes, près de 160 autres le seront d'ici deux ans. La police sera également renforcée: le canton comptera 260 policiers cantonaux et communaux de plus d'ici 2017.

Solutions pragmatiques

Ces assises devraient se concentrer sur des "solutions pragmatiques et applicables rapidement" pour améliorer la situation, selon le souhait de Béatrice Métraux. Les pistes évoquées par les différents intervenants vont de la simplification des procédures à l'amélioration de la collaboration et de l'échange d'information entre les différents maillons de la chaîne.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes