Internement à vie requis contre un violeur multirécidiviste à Bâle

Le Ministère public de Bâle-Ville requiert six ans de prison et l'internement à vie contre le violeur multirécidiviste accusé d'avoir abusé de trois femmes en 2011 après l'allègement de son internement. La procureure a déclaré le prévenu de 56 ans non guérissable sur la base de deux expertises psychiatriques.

Lors des plaidoiries du procès du quinquagénaire devant le Tribunal pénal de Bâle, la représentante de l'accusation a résumé le cas du quinquagénaire de "chronique de crimes annoncés". Le Tribunal de district de Lucerne avait en effet décidé il y a deux ans d'assouplir l'internement prononcé en 1999 contre le violeur.

Ce dernier avait alors pu emménager dans un appartement en 2011. C'est là qu'il aurait drogué les trois femmes et en aurait abusé. L'accusé soutient n'avoir rien fait contre leur volonté. Dans deux cas, il nie avoir eu des rapports sexuels avec elles.

L'avocat de la défense a demandé l'acquittement de son client au terme d'un plaidoyer de trois heures, arguant que les conditions pour un internement à vie n'étaient pas remplies. Les témoignages des trois femmes ne devraient pas suffire à conclure à la culpabilité de l'accusé, les rapports sexuels ayant été soit consentis soit inexistants, a-t-il poursuivi.

L'accusé dit d'ailleurs avoir été piégé dans l'un des cas. Son avocat a également affirmé que les médias et les autorités chargées de l'enquête avaient cherché à faire de son client un coupable à l'avance.

Risque élevé de récidive

La procureure exige au contraire que le prévenu soit reconnu coupable de contrainte sexuelle, viol et lésions corporelles simples. Selon elle, il n'existe qu'une solution pour protéger la société contre cet homme: l'interner à vie.

Les conditions d'une telle décision sont remplies, a-t-elle déclaré, les experts ayant constaté un risque très élevé de récidive et une impossibilité de guérir l'accusé.

L'homme originaire de l'Oberland bernois a déjà été condamné à trois reprises, la première fois à la fin des années 1970, pour des séries de délits sexuels. En 1999, il avait écopé de sept ans de prison et de l'internement à Lucerne. Le jugement de cette quatrième affaire est attendu vendredi après-midi.

/SERVICE


Actualisé le

 

Articles les plus lus