Immigration: les associations de jeunesse refusent l'initiative UDC

Les associations de jeunesse rejettent l'initiative de l'UDC sur l'immigration soumise au peuple le 9 février. Les limitations pourraient compliquer l'acquisition de compétences importantes pour les jeunes grâce aux échanges interculturels, écrivent-elles dans un communiqué.

Le Conseil suisse des activités de jeunesse (CSAJ) et Intermundo, l'association faîtière pour la promotion des échanges de jeunes, rappellent que les quotas réclamés par l'initiative sont valables pour toutes les autorisations de séjour. Elles incluent donc aussi les personnes qui viennent en Suisse pour leur formation.

Une telle limitation pourrait mener à ce que des jeunes, qui voudraient venir en Suisse pour une durée supérieure à trois mois dans le cadre d'un programme d'échange, se retrouvent en concurrence avec des professionnels hautement qualifiés.

Les jeunes de Suisse pourraient aussi se trouver dans une situation inconfortable: chaque année, 6000 d'entre eux prennent part aux programmes d'échange "Erasmus+" de l'Union européenne. Or ces échanges se basent sur le principe de réciprocité. Le CSAJ est l'organisation faîtière de 60 associations de jeunesse.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes