Il tue un père de famille: 14 jours-amende avec sursis

Le conducteur qui a causé la mort d'un motard de 60 ans en mai 2012 sur la route cantonale Orbe-Vallorbe (VD) a été condamné jeudi à 14 jours-amende avec sursis. Le Tribunal de police d'Yverdon-les-Bains l'€™a reconnu coupable d'€™homicide par négligence.

Le conducteur, dont l'avocat avait requis l'acquittement, a été très marqué par le drame. Il n'a pour l'heure pas annoncé son intention de faire appel. La victime était un père de famille de quatre enfants.

Le juge unique a souligné la faute "relativement légère", voire "très modeste", du condamné. Devant les proches du motard décédé, il a insisté sur le fait que le jugement sanctionne la faute commise, et ne représente en aucun cas "le prix de la vie d'un homme".

Adéquat mais insuffisant

L'automobiliste disposait au moins d'une seconde pour voir arriver le motard. Il a adopté un "comportement adéquat mais insuffisant" en ne "faisant pas preuve de l'attention accrue" qui était commandée par les circonstances, a estimé le juge.

A décharge, le tribunal a tenu compte de l'absence d'antécédents du conducteur, qui n'a jamais subi de retrait de permis en 30 ans de conduite. Cet "homme honorable", qui "regrette amèrement" ce qui s'est passé et a présenté à plusieurs reprises ses excuses aux proches du défunt, est "lui aussi victime" du drame, selon le juge.

Secteur dangereux

L'accident s'est produit alors que l'automobiliste quittait la Vieille-Route de Ballaigues pour s'engager sur la route cantonale Orbe-Vallorbe. Après s'être arrêté au stop et s'être engagé sur la route cantonale, il a heurté le motocycliste qui arrivait en contrebas.

A l'audience, l'homme a expliqué avoir regardé à plusieurs reprises à gauche et à droite avant de s'engager. Il a tenté sans succès d'utiliser les miroirs paraboliques placés en face du débouché, qui étaient mal orientés. Sa visibilité se limitait probablement à moins de 30 mètres.

Trente ans de mariage

Le jour du drame, l'automobiliste se rendait avec son épouse et leurs deux enfants dans un restaurant, pour y fêter leurs 30 années de mariage. Ce secteur extrêmement dangereux, qui a depuis été définitivement fermé, avait déjà été le théâtre d'un accident mortel similaire en 2007.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes