Hausse de 45% des demandes d'asile en Suisse au troisième trimestre

Entre juillet et septembre 2014, 7825 demandes d'asile ont été déposées en Suisse, soit 45% de plus qu'au précédent trimestre (5384). Cette hausse s'explique avant tout par l'arrivée continue de migrants ayant accosté au sud de l'Italie, avant de poursuivre leur route vers le nord.

De début janvier à fin septembre, plus de 140'000 migrants ont atteint le sud de l'Italie après avoir traversé la Méditerranée, avant de poursuivre leur route vers le nord, a indiqué l'Office fédéral des migrations (ODM). A titre de comparaison, le nombre de migrants ayant accosté en Italie pour toute l'année 2013 se montait à 43'000.

Cette hausse est avant tout liée à la perte de contrôle des autorités libyennes sur de grandes parties de leur zone côtière, ce qui permet aux organisations de passeurs d'opérer pratiquement sans entraves, écrit l'ODM.

La Suisse est particulièrement touchée par cette augmentation. Le chiffre le plus élevé a été enregistré au mois de juillet (2911 demandes). Les chiffres d'août et septembre 2014 sont respectivement de 2515 et de 2399 demandes, précise l'office dans sa statistique trimestrielle.

Compte tenu de la persistance d'un nombre élevé d'arrivées dans le sud de l’Italie, le nombre de demandes d'asile déposées en Suisse devrait rester supérieur à la moyenne ces prochains mois, estime encore l'ODM.

Erythrée largement en tête

Au troisième trimestre, près de la moitié des nouveaux requérants étaient originaires d'Erythrée, avec 3531 demandes. En comparaison avec le trimestre précédent, les demandes de migrants érythréens ont ainsi presque doublé (+1853 demandes).

Les autorités ont par contre enregistré une baisse pour les requérants venus de Syrie (816 demandes, soit 239 demandes de moins). Le nombre de demandes d'asile déposées par des personnes provenant du Sri Lanka a lui également augmenté, pour atteindre 369 (+155 personnes).

De début juillet à fin septembre, 6329 demandes d'asile ont en outre été réglées en première instance, soit 4% de moins qu'au trimestre précédent. A la fin septembre, 17'710 demandes étaient encore pendantes en première instance, soit environ 11% de plus qu'au second trimestre.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus