Eternit: Stephan Schmidheiny condamné à 18 ans de prison en appel

Les juges de la Cour d'appel de Turin ont condamné le milliardaire suisse Stephan Schmidheiny à dix-huit ans de prison, dans le cadre du procès Eternit. En première instance, il avait écopé de seize ans de prison pour avoir provoqué la mort de près de 3000 personnes, ouvriers ou riverains d'usines du groupe Eternit S.p.a.

M. Schmidheiny était accusé de "catastrophe sanitaire et environnementale permanente" et infraction aux règles de la sécurité au travail dans les usines de produits à base d'amiante-ciment. La Cour d'appel de Turin a en revanche décidé d'abandonner les poursuites contre le baron blege Louis de Cartier, condamné à la même peine en février 2012, et décédé le 21 mai.

L'audience de lundi a été marquée par une manifestation de syndicalistes et une délégation du Comité d'aide et d'orientation pour les victimes de l'amiante (Caova). Sur les grilles du tribunal, des manifestants ont accroché une banderole proclamant en français: "Schmidheiny, nous t'attendons en Suisse".

Au total, quelque 700 personnes sont venues de toute l'Europe, dont 400 de Casale Monferrato, un village du Piémont où était basée l'une des quatre usines du groupe transalpin.

Lors du procès, le plus grand et le premier au monde organisé au pénal sur le drame de l'amiante, l'accusation avait requis vingt ans de réclusion. Les avocats de MM. Schmidheiny et de Cartier ont argué qu'ils n'avaient pas de responsabilité directe dans la gestion d'Eternit Italie qui avait fait faillite en 1986, six ans avant l'interdiction de l'amiante dans la péninsule.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes