Espionnage d'Attac: la justice civile condamne Nestlé et Securitas

Nestlé et Securitas sont coupables d'avoir espionné Attac. Le Tribunal civil de Lausanne juge que l'acquisition d'informations par infiltration dans la sphère privée constitue une atteinte illicite à la personnalité. Les deux sociétés sont condamnées à payer 3000 francs par personne pour réparation morale.Une année après le procès opposant l'organisation altermondialiste Attac à Nestlé et Securitas, la justice a rendu vendredi le seul dispositif du jugement. Outre la sanction pour atteinte illicite à la personnalité des auteurs du livre "Attac contre l'Empire Nestlé" et d'Attac Suisse, le président Jean-Luc Genillard condamne Nestlé et Securitas aux frais de justice (4950 francs) et aux dépens (14'040 francs). /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus