Don d'organes: un "oui mais" de l'Organisation suisse des patients

La présidente de l'Organisation suisse des patients (OSP) Margrit Kessler soutient le plan d'action du Conseil fédéral pour augmenter le nombre de dons d'organes. Elle estime toutefois inacceptables les mesures chirurgicales qui seraient menées avant la mort cérébrale d'un donneur potentiel."Nous devons permettre une mort digne", a déclaré la conseillère nationale vert'libérale st-galloise dans une interview parue samedi dans le "Tages-Anzeiger" et le "Bund". Mme Kessler s'exprimait au lendemain de la publication par le Conseil fédéral d'un projet de révision législative et d'un programme d'actions. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes