Didier Burkhalter sera président de la Confédération l'an prochain

Didier Burkhalter présidera la Confédération en 2014. Le libéral-radical neuchâtelois, âgé de 53 ans, a été élu mercredi par l'Assemblée fédérale par 183 voix sur 202 bulletins valables. Le chef de la diplomatie suisse succède à l'UDC Ueli Maurer.

Le nouveau président est l'un des mieux élus de la dernière décennie. Seuls Hans-Rudolf Merz en 2008 et Pascal Couchepin en 2007, du même parti que lui, avaient obtenu un meilleur résultat. Le bon score de Didier Burkhalter était attendu, le libéral-radical ayant le soutien de tous les groupes parlementaires.

Le ministre de l'économie Johann Schneider-Ammann a recueilli 10 voix. Le résultat du nouveau président neuchâtelois tranche avec celui de son prédécesseur, Ueli Maurer, qui a accédé à la présidence avec 148 voix.

Didier Burkhalter est le douzième président de la Confédération neuchâtelois, le dernier en date étant le socialiste René Felber en 1992. Il a été élu au Conseil fédéral en 2009, succédant au libéral-radical Pascal Couchepin dont il reprit le Département fédéral de l'intérieur. En janvier 2012, il a migré au Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

Avec "volonté et humilité"

Didier Burkhalter aborde la présidence de la Confédération avec "volonté et humilité". Se réjouissant de la confiance témoignée par le Parlement, il entend placer son mandat sous le thème de la Suisse et du monde, mais sans débats trop idéologiques.

Le nouvel élu veut parler en 2014 avec la population de projets concrets et mettre l'accent sur la jeunesse, le travail ainsi que l'ouverture. Son plus grand défi sera toutefois d'offrir un second souffle à la voie bilatérale avec l'Union européenne. Il espère aussi la visite du président français François Hollande afin que les relations avec la France s'améliorent.

Sommaruga vice-présidente

La Bernoise Simonetta Sommaruga sera elle la vice-présidente du Conseil fédéral l'an prochain. L'Assemblée fédérale a élu la cheffe du Département fédéral de justice et police (DFJP) par 180 voix sur 205 bulletins valables. La socialiste de 53 ans est entrée au gouvernement en 2010.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus