Deuxième pilier: bénéfices de 661 millions pour les assureurs

Les assureurs vie ont réalisé des bénéfices de 661 millions de francs dans le domaine du 2e pilier l'an dernier, selon des calculs de Travail.Suisse. Il s'agit d'un montant record depuis la crise financière de 2007. Le syndicat dénonce un "détournement" d'argent au profit des travailleurs.

Depuis 2005, plus de 3,6 milliards de francs ont fini dans les poches des assureurs vie et dans celles de leurs actionnaires, a déclaré lundi devant les médias à Berne Martin Flügel, président de Travail.Suisse, en présentant l'analyse des bénéfices issus du 2e pilier des compagnies d'assurance. Payés par les assurés ou gagnés sur leur capital vieillesse, ces montants manquent aujourd'hui au financement des rentes.

Les assureurs ne peuvent pas continuer à prétendre que le 2e pilier n'est pas suffisamment financé, a souligné Martin Flügel. Tant qu'ils réalisent de tels bénéfices, les coupes dans les rentes ou les hausses de cotisations sont inacceptables et incompréhensibles.

Travail.Suisse demande donc au Conseil fédéral d'utiliser la réforme en cours de la prévoyance vieillesse pour relever de 90% à 95% la part des bénéfices qui doit être reversée aux assurés. D'autre part, les primes de risque encaissées pour l'assurance décès et invalidité doivent être limitées à 120% au maximum des prestations versées, alors qu'elles sont actuellement souvent deux fois plus élevées.

Ces deux mesures sont une condition indispensable pour envisager une baisse du taux de conversion, selon Martin Flügel.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes