Criminalité sur internet: hausse de 55% du nombre de dénonciations

Le Service national de coordination de la lutte contre la criminalité sur internet (SCOCI) a reçu 8241 dénonciations l'an dernier, un bond de 55% par rapport à 2011. Pour la première fois, les annonces concernant des délits économiques ont dépassé celles liées à la pornographie illicite.Le boom de 2012 pourrait s'expliquer par la forte médiatisation de certaines affaires liées à la cybercriminalité ou encore par les nombreux avertissements émis par le SCOCI, a indiqué ce dernier mardi dans son rapport annuel. Alors que l'année avait commencé sur un rythme de croisière pour le service, une croissance particulièrement forte des dénonciations via le formulaire en ligne a été observée en été et en automne.En constante augmentation ces dernières années, les infractions économiques se sont hissées en 2012 au premier rang des délits, avec 3260 annonces (39% du total). Au nombre des délits entrant dans cette catégorie figurent l'escroquerie, le hameçonnage, l'envoi en masse d'e-mails (spams) ou la détérioration de données.Des offres frauduleusesLa sous-catégorie "escroquerie" est la plus représentée, avec 1770 annonces. Les cas les plus fréquents concernent des offres frauduleuses sur des sites de petites annonces ou d'enchères en ligne. Plusieurs victimes ont versé des acomptes pour une marchandise ou un service fictifs.Le SCOCI constate de plus en plus de plaintes rapportant le scénario suivant: des personnes se disant domiciliées à l'étranger répondent à une annonce publiée en Suisse. Après avoir fait une promesse d'achat, elles exigent le remboursement de taxes douanières, puis finissent par renoncer à la transaction.L'an dernier, les tentatives d'obtention de données sensibles (hameçonnage) d'internautes, le plus souvent via des courriels falsifiés ou des appels téléphoniques frauduleux, ont représenté 8% des dénonciations enregistrées. Les informations les plus recherchées étaient les numéros de cartes de crédit et de comptes en banque, ainsi que les données d'accès aux messageries électroniques. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes