Contributions au FAIF: pour l'heure, les cantons sont en désaccord

Les cantons doivent participer à hauteur de 500 millions de francs au nouveau fonds pour le financement et l'aménagement de l'infrastructure ferroviaire (FAIF), exige la loi. Mais les cantons ne sont pas d'accord sur le montant à débourser par chacun.

Deux facteurs sont déterminants pour le calcul des parts, selon le texte de loi: quels trajets sont parcourus dans les cantons par des personnes et quels trajets le sont par les trains. Il n'est pas encore défini quel poids accorder aux personnes-kilomètres respectivement aux trains-kilomètres.

Dans une préconsultation menée auprès des cantons, la Confédération propose de couper la poire en deux parts égales, explique la "NZZ am Sonntag". Selon ces calculs, dont l'ats a pris connaissance, les plus gros contributeurs seraient les cantons de Zurich (117,2 millions de francs), Berne (81,7 millions) et Argovie (36,7 millions).

Insatisfaction

A l'autre bout, Genève (2,7 millions), Uri (1,3 million) et Appenzell-Rhodes Intérieures (1,2 million) paieraient le moins.

Beaucoup de cantons ne sont pas satisfaits de cette répartition. Selon la méthode de calcul qui les favorise, ils souhaitent accorder davantage de poids aux personnes-kilomètres ou aux trains-kilomètres. Si les voitures sont bien remplies de passagers dans un canton, il a intérêt à ce que les personnes-kilomètres n'aient pas une trop grande influence sur le calcul des contributions.

Avis incompatibles

"Les avis qui nous sont parvenus sont très divergents et incompatibles", a précisé à l'ats Gregor Saladin, porte-parole de l'Office fédéral des transports (OFT).

La Confédération attend des cantons qu'ils élaborent une position commune, a-t-il poursuivi. S'ils n'arrivent pas à se mettre d'accord, il appartient au Conseil fédéral de fixer les parts. On en est toutefois pas encore là. La consultation concernant différentes ordonnances du FAIF aura lieu l'année prochaine seulement.

Avec 62%, le peuple a nettement accepté le plan FAIF le 9 février dernier. Le nouveau fonds financera à la fois l'entretien, l'exploitation et l'extension du réseau suisse.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes