Conférence sur l'asile: la restructuration à l'ordre du jour

La restructuration du domaine de l'asile est au centre des discussions de la deuxième conférence nationale sur l'asile vendredi à Berne. Des représentantes et des représentants de la Confédération, des cantons, des villes et des communes participent aux travaux.

Simonetta Sommaruga, cheffe du Département de justice et police, Mario Gattiker, directeur de l'Office fédéral des migrations (ODM), ainsi que des représentants des cantons, informeront les médias des résultats vendredi après-midi lors d'une conférence de presse.

Dans une déclaration commune, la Confédération, les cantons, les villes et les communes avaient dévoilé fin février l'attribution prévue des quelque 5000 places de requérants dans les six régions d'asile.

La Suisse romande devra préparer 1280 places, les régions bâloises, argoviennes et soleuroises 840 et la Suisse orientale 700. La Suisse centrale et le Tessin devront eux accueillir 690 places, le canton de Zurich 870 et le canton de Berne 620.

"Bonus" pour certains cantons

Dans chaque région d'asile, la Confédération devra mettre sur pied un centre fédéral de procédures et jusqu'à trois centres de départ. Les cantons accueillant les centres bénéficieront d'un "bonus".

D'après le projet, la compensation peut par exemple consister en une diminution du nombre de requérants qui suivent une procédure d'asile élargie. Ainsi pour un centre fédéral de 100 places, les cantons concernés pourraient accueillir 20 de ces requérants en moins.

Pour les cantons accueillant des centres de départ, une compensation est également prévue. Elle sera calculée en fonction du nombre de personnes assignées. Une indemnité supplémentaire est envisagée pour les cantons bénéficiant d'un aéroport, ainsi que pour les cantons accueillant l'un des deux centres prévus pour les requérants "récalcitrants".

Avec cette restructuration du domaine de l'asile, le gouvernement souhaite accélérer les procédures. Environ 60% d'entre elles devraient être réglées en 140 jours.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes