Christoph Mörgeli n'exclut pas de revenir comme conservateur

Christoph Mörgeli estime qu'il n'a pas commis de faute dans ses rapports avec l'Université de Zurich. Il l'a dit dans une interview à la "Berner Zeitung" publiée samedi. Le Zurichois a été libéré par la Haute école de ses fonctions de conservateur du Musée d'histoire de la médecine.Christoph Mörgeli rappelle avoir seulement relevé que l'Université elle-même reconnaissait que le rapport d'évaluation de son supérieur, le professeur Flurin Condrau, touchait à son droit de la personnalité. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes