Burkhalter ranime les relations diplomatiques dans le Sud Pacifique

Le chef de la diplomatie suisse Didier Burkhalter a clos lundi son séjour dans le Pacifique après une ultime rencontre, à Canberra, avec la ministre australienne des Affaires étrangères Julie Bishop. Les deux pays se sont engagés à relancer un dialogue au niveau ministériel.

Didier Burkhalter s'est déclaré enchanté par la rencontre: "Je suis enthousiaste. Nous nous étions déjà vu à New York (au Conseil de sécurité des Nations Unies fin septembre, ndlr), mais là, à Canberra, nous avons eu le temps d’installer la confiance », a commenté le chef du département fédéral des Affaires étrangères (DFAE).

Dialogue négligé

Les deux représentants ont signé une déclaration d’entente visant à développer la coopération entre la Suisse et l'Australie. L’objectif de cette visite était précisément de relancer le dialogue entre les deux pays, qui avait été négligé.

Le conseiller fédéral a encore indiqué que désormais les discussions se poursuivront aussi dans les organisations où les représentants des deux pays se rencontrent, parmi lesquelles l’ASEM (le Dialogue Asie-Europe), l’ONU et le G-20.

Voyage marathon

Didier Burkhalter a ainsi terminé un voyage marathon de quatre jours dans le Pacifique. Au cours de son séjour, il a également pu rencontrer le Premier ministre néo-zélandais John Key, afin de célébrer 50 ans de relations diplomatiques.

Le chef de la diplomatie suisse a encore profité de son déplacement aux antipodes pour se rendre durant le week-end au Vanuatu. Il a proposé à cette nation insulaire de défendre ses préoccupations actuelles en matière de réchauffement climatique au niveau de la Genève internationale.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes