Bulletin d'informations de 16h00

* Plurilinguisme: le Conseil fédéral veut donner le bon exemple
* Ukraine: le Conseil fédéral serre la vis contre les banques russes
* L'EI est un danger pour la population en Syrie, selon les enquêteurs de l'ONU

ADMINISTRATION FÉDÉRALE: En plein débat sur l'apprentissage du français en Suisse alémanique, le Conseil fédéral lance un signal. Il a pris des mesures en vue d'améliorer la position des minorités dans l'administration fédérale et de renforcer le plurilinguisme.

Le Conseil fédéral "entend montrer le bon exemple et assumer les responsabilités qui lui incombent en matière de promotion des langues nationales et de cohésion nationale", avertit-il. L'annonce est tombée alors que Nidwald vient de révéler son intention d'emboîter le pas à la Thurgovie en supprimant l'enseignement du français à l'école primaire.

RUSSIE: Au vu de la situation en Ukraine, la Suisse serra la vis contre des banques russes. Le Conseil fédéral a précisé l'arsenal de mesures pour éviter que le territoire helvétique ne serve à contourner les sanctions décidées par l'Union européenne contre Moscou. Les mesures entrent en vigueur à 18h00.

Les émissions d'instruments financiers à long terme de cinq banques russes seront soumises à autorisation. Le feu vert ne sera accordé que si elles ne dépassent pas la valeur moyenne des trois dernières années.

VALAIS: L'encaveur valaisan Dominique Giroud attaque le Conseil d'Etat valaisan dans le cadre de ses démêlés avec le fisc. Il a déposé un recours pour déni de justice auprès du Tribunal cantonal valaisan. Le gouvernement estime avoir agi selon les règles.

L'encaveur estime que le gouvernement valaisan ne pouvait pas autoriser la commission de gestion (Cogest) du Grand Conseil à consulter l'intégralité de son dossier fiscal. "Cette autorisation a été donnée en violation des principes et des règles de procédure d'un Etat du droit", a communiqué Marc Comina, le porte-parole de l'encaveur.

SYRIE: Une commission d'enquête de l'ONU a dénoncé les atrocités commises par l'Etat islamique (EI) en Syrie. Exécutions publiques, amputations, tortures et recrutement forcé des enfants sont pratiqués de manière courante dans les zones sous son contrôle.

"Les belligérants ont causé des souffrances incommensurables aux civils", affirme le rapport de la commission d'enquête, basé sur 480 entretiens et portant sur la période du 20 janvier au 15 juillet.

AFFAIRE TAPIE: La justice française a inculpé la directrice générale du FMI, Christine Lagarde, pour "négligence" dans une enquête sur un arbitrage controversé lié à l'homme d'affaires Bernard Tapie. L'ex-ministre a exclu de démissionner.

Alors qu'elle était ministre française de l'Economie, Mme Lagarde avait rendu un arbitrage entre Bernard Tapie et le Crédit Lyonnais, sujet aujourd'hui à polémique et à enquête judiciaire. Cette sentence avait octroyé quelque 400 millions d'euros à M. Tapie pour clore un très long litige qui opposait l'homme d'affaires à la banque.

HABILLEMENT: La marque espagnole de vêtements Zara a retiré de la vente une marinière pour enfants dotée d'une étoile jaune. Ce vêtement a provoqué un tollé pour sa ressemblance avec l'étoile imposée aux Juifs par les nazis.

La marinière à rayures bleues et blanches flanquée d'une grosse étoile à six branches sur la poitrine n'a été disponible que quelques heures sur la boutique en ligne de Zara.

TENNIS: En tennis, Roger Federer et Stan Wawrinka disputeront la demi-finale de Coupe Davis face à l'Italie du 12 au 14 septembre. Le capitaine Severin Lüthi a officialisé la participation des numéros 3 et 4 mondiaux à ce match.

Marco Chiudinelli, matricule 167 au classement ATP, et Michael Lammer, numéro 454, compléteront la formation helvétique qui accueillera les Italiens à Genève.

Prochain bulletin à 17h00

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes