Bulletin d'information de 18h00

* Un tiers d'investisseurs positifs quant à l'initiative Minder
* Schwyz: un ouvrier meurt sur le chantier d'un pont sur le Sihlsee
* Vaste offensive conjointe de Microsoft et du FBI

INVESTISSEMENTS: L'initiative Minder contre les salaires abusifs laisse "froides" les sociétés étrangères qui investissent en Suisse, selon Ernst & Young. Près des trois quarts des sondés n'en attendent que peu ou pas d'effets sur l'attractivité de la place économique helvétique.

Dans le débat qui a précédé la votation, les milieux patronaux craignaient que la compétitivité de la Suisse ne pâtisse de la réglementation des rémunérations des patrons voulue par le texte. Or, les résultats du sondage publié contredisent plutôt cet argument, selon le cabinet d'audit et de conseil.

SWISS ECONOMIC FORUM: Environ 1300 entrepreneurs, politiciens ou scientifiques participent au 15e Swiss Economic Forum d'Interlaken (BE) jusqu'à demain. Le conseiller fédéral Alain Berset a ouvert la manifestation. L'économiste américain Nouriel Roubini et l'ex-premier ministre grec George Papandréou sont présents.

Le chef du Département fédéral de l'intérieur, Alain Berset, a loué cet après-midi l'égalité sociale et le système politique suisses. La Suisse fonctionne bien qu'elle soit "compliquée" comme un mouvement d'horlogerie, a-t-il dit selon le texte de son discours. C'est un pays qui trouve des réponses complexes aux questions complexes, a-t-il ajouté.

AFFAIRE MARINA MASONI: L'affaire de la fondation schwyzoise des parents de l'ex-conseillère d'Etat tessinoise Marina Masoni, qui avait participé à la non-réélection de cette dernière il y a six ans, connaît un nouvel épisode. Le couple d'avocats Franco et Valeria Masoni réclame à l'Etat cinq millions de francs de dommages et intérêts.

Le couple Masoni invoque l'atteinte à la personnalité et le tort moral. Une audience de conciliation devant le tribunal de Lugano a été fixée au 21 juin prochain, a appris l'ats de source officielle. Les époux Masoni demandent le huis clos.

BRUIT DES AVIONS: L'accord sur le trafic aérien de l'aéroport de Zurich a été accepté par le Conseil national par 110 voix contre 66, à la suite de la Chambre des cantons. Avec ce vote positif, une étape supplémentaire pour régler le différend sur le bruit des avions a été franchie. La ratification du projet est maintenant entre les mains des autorités allemandes.

Le compromis a cependant été difficile à avaler pour les parlementaires. "L'accord est mauvais", a admis Martin Bäumle (PVL/ZH), "mais le rejeter ne nous permettra pas d'obtenir mieux".

SANTÉ: Au moins 480'000 personnes recourent chaque année à un traitement psychiatrique en Suisse, selon une étude de l'Observatoire suisse de la santé (Obsan). Les femmes consultent une fois et demi plus souvent que les hommes. L'écart entre les deux sexes est en revanche plus faible dans les hôpitaux psychiatriques.

L'étude de l'Obsan montre pour la première fois combien de gens recourent à la psychiatrie pour des problèmes psychiques. Celle-ci définit le besoin en soins psychiatriques comme le nombre de personnes ayant besoin d'un traitement psychologique ou psychiatrique à cause de problèmes psychiques.

ACCIDENT DE TRAVAIL: Un accident de travail a fait un mort et trois blessés ce matin sur le chantier d'un pont en construction sur le Sihlsee à Euthal (SZ). La chute d'un échafaudage dans le lac a emporté les trois ouvriers qu'il soutenait. Pour un quatrième ouvrier, coincé contre une balustrade avant de tomber lui aussi dans l'eau, l'accident a été mortel.

Agé de 51 ans, la victime est décédée sur les lieux du drame malgré les tentatives de réanimation, indique la police schwyzoise. Ses trois collègues ont été légèrement blessés dans leur chute de six mètres dans l'eau.

LITTÉRATURE: Pro Helvetia soutient 24 auteurs suisses, dont sept romands et trois tessinois. Ils reçoivent chacun 25'000 francs, soit un total de 600'000 francs, pour se consacrer à l'écriture d'un nouvel ouvrage. Pour la première fois, une bande dessinée littéraire obtient un soutien.

Les sept auteurs romands sont Jacques-Pierre Amée (Sainte-Croix/VD), Nicolas Couchepin (Cormérod/FR), Emanuelle delle Piane (La Chaux-de-Fonds/NE), Tristan Donzé (Les Planchettes/NE), Isabelle Flückiger (Berne), Joseph Incardona (Genève) et Max Lobe (Genève), a indiqué la Fondation suisse pour la culture.

CYBERCRIMINALITÉ: Microsoft et le FBI ont lancé, avec le soutien de plus de 80 pays, une offensive contre l'un des plus importants réseaux informatiques de cybercriminalité au monde. Ce réseau est soupçonné d'avoir volé près de 400 millions d'euros (493 millions de francs) sur des comptes bancaires à travers le monde.

Les réseaux "botnets" Citadel ont permis à leurs exploitants de soutirer de l'argent à de nombreux établissements, parmi lesquels American Express, Bank of America, Citigroup, PayPal, HSBC, JPMorgan Chase, Royal Bank of Canada, Wells Fargo et Credit Suisse. La banque suisse n'a pas confirmé l'information.

INTEMPÉRIES: Des milliers de personnes ont fui leur domicile dans l'est de l'Allemagne par crainte des inondations historiques qui mettaient en alerte plusieurs pays d'Europe centrale. La situation s'améliorait par contre en République tchèque.

La situation demeurait particulièrement tendue en Bavière et en ex-RDA, où les villes industrielles de Bitterfeld et Halle se paraient au pire. Mais les dégâts y restaient pour le moment matériels tandis que la catastrophe a fait au moins 12 morts depuis cinq jours dans d'autres pays, dont huit en République tchèque.

FRANCE: Un homme de 19 ans, présenté comme un militant d'extrême gauche, était dans un état désespéré après avoir été agressé la veille au soir dans un quartier très animé de Paris par trois skinheads, a-t-on appris de source policière. Les agresseurs ont pris la fuite.

Un jeune étudiant de 19 ans à Sciences Po Paris et membre du syndicat Solidaires, se trouvait jeudi en état de mort cérébrale à la suite d'une altercation mercredi avec des "skinheads" près de la gare Saint-Lazare à Paris.

TURQUIE: Le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a réaffirmé qu'il maintenait le réaménagement d'un parc proche de la place Taksim à Istanbul. Ce projet est à l'origine du mouvement de protestation et des violences, qui secouent le pays depuis sept jours.

Le chef du gouvernement a fait cette déclaration à la presse à Tunis, à l'issue d'un entretien avec son homologue tunisien, avant de reprendre l'avion pour la Turquie où il est attendu dans la journée.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes