Bulletin d'information de 11h00

* Quelque 500 millions à titre de réparation pour les enfants placés
* Les revenus des capitaux rapportent 53 milliards à la Suisse
* Le développement de la Crimée discuté par Moscou

SUISSE: Les enfants placés de force et les personnes ayant subi un internement abusif méritent une réparation financière du tort subi. Une initiative populaire demandant la création d'un fonds de 500 millions de francs va être lancée. Quelque 20'000 victimes du régime en place jusqu'en 1981 pourraient en profiter.

Le Conseil fédéral a présenté ses excuses aux intéressés pour les souffrances endurées, tandis que le Parlement a réhabilité moralement les personnes placées par décision administrative. Cependant, la plupart des victimes, fortement traumatisées et gravement lésées, n'ont obtenu jusqu'ici aucune réparation financière, s'insurgent les représentants du comité d'initiative.

BALANCE DES PAIEMENTS: La Suisse a dégagé l'an passé un excédent courant de sa balance des paiements en hausse à 78 milliards de francs, contre 57 milliards en 2012. L'évolution reflète une nouvelle fois principalement des recettes accrues au titre des revenus des capitaux.

Le solde positif dans ce domaine a grimpé de 23 milliards de francs pour se hisser à 53 milliards de francs, indique aujourd'hui la Banque nationale suisse (BNS). Ce bond s'explique lui-même par des revenus accrus au titre des investissements directs helvétiques à l'étranger, lesquels avaient pour mémoire affiché un retour à la normale en 2012, après un niveau exceptionnellement faible une année auparavant.

FRANCE: La France a enregistré selon l'Insee un déficit public de 4,3% du PIB en 2013 contre 4,9% en 2012. Il s'agit d'une nouvelle déconvenue pour l'exécutif, qui s'était fixé un objectif de 4,1%, au lendemain d'une lourde défaite de la gauche aux élections municipales.

La dette publique a également dépassé les prévisions officielles, grimpant à 93,5% du produit intérieur brut l'an dernier contre 90,6% en 2012, là où le gouvernement tablait sur 93,4%, selon les premiers résultats des comptes nationaux des administrations publiques pour 2013 publiés aujourd'hui par l'Institut national de la statistique et des études économiques.

UKRAINE: Le premier ministre russe Dmitri Medvedev est arrivé aujourd'hui en Crimée. Il effectue la visite de plus haut rang d'un responsable russe depuis l'annexion de la presqu'île, dans le but de parler du "développement" de cette région.

La république autonome de Crimée, à l'issue d'un référendum tenu le 16 mars sur son territoire, a été rattachée à la Fédération de Russie. Elle faisait partie auparavant de l'Ukraine, Nikita Khrouchtchev, lui-même ukrainien, en ayant fait don à cette république de l'URSS.

PROCHE-ORIENT: L'ancien premier ministre israélien Ehud Olmert a été reconnu coupable de corruption aujourd'hui en liaison avec son implication dans un scandale immobilier alors qu'il était maire de Jérusalem, a annoncé lundi la radio israélienne. L'affaire concerne notamment le contrat du complexe immobilier Holyland.

Sous le coup d'autres accusations de corruption, il avait été acculé à la démission alors qu'il était chef du gouvernement en 2008.

PAKISTAN: L'ancien dirigeant pakistanais Pervez Musharraf a été formellement inculpé aujourd'hui pour "haute trahison" par un tribunal spécial. Il s'agit d'une première historique pour un ex-chef de l'armée dans ce pays.

M. Musharraf, 70 ans, a été formellement inculpé de trahison pour avoir imposé l'état d'urgence et suspendu la Constitution en 2007, lors d'une audience à ce tribunal spécial situé dans la capitale Islamabad.

ETATS-UNIS: Le bilan officiel des victimes du glissement de terrain qui a frappé Oso, il y a une semaine dans le nord-ouest des Etats-Unis, est passé dimanche de 18 à 21 morts, ont annoncé les services d'urgence. Les autorités ne prennent en compte que les victimes localisées et identifiées par l'institut médico-légal.

Quatre nouveaux corps ont été localisés, mais n'ont pas encore été comptabilisés. Le nombre de personnes disparues à la suite du glissement de terrain survenu le 22 mars a été abaissé de 90 à 30, avait-on indiqué samedi de source officielle.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes