Bientôt les résultats de l'expertise psychiatrique de Claude D.

Les résultats de l'expertise psychiatrique du meurtrier de Marie seront "très prochainement" rendus publics. Les investigations sont en cours concernant le blog de la jeune femme, enlevée et tuée en mai dernier près de Payerne (VD).

L'expertise psychiatrique de Claude D. a été mise en oeuvre au début du mois d'octobre. Elle a été confiée à un expert "extérieur au canton", a expliqué mercredi à l'ats le procureur général du canton de Vaud Eric Cottier, qui ne souhaite pas, à ce stade, dévoiler le nom de l'expert.

Le Parquet a dû désigner un spécialiste hors des frontières cantonales car il fallait trouver un expert qui n'ait pas encore eu affaire au meurtrier. Les résultats de l'expertise feront "très prochainement" l'objet d'une communication, a ajouté M. Cottier.

Deuxième expertise en jeu

Le procureur devra ensuite décider s'il ordonne une seconde expertise, confiée à un autre expert. Cette deuxième appréciation est indispensable, si un internement à vie du meurtrier est envisagé.

Une analyse en profondeur s'impose. En décembre, dans l'affaire de l'assassin de Lucie, le Tribunal fédéral a annulé l'internement à vie prononcé par la justice argovienne, a rappelé le procureur.

Contenu du blog

Le magistrat attend aussi les résultats du contenu du blog de Marie. Début décembre, contre l'avis du Parquet, le Tribunal cantonal a autorisé la sauvegarde des propos de la jeune femme sur le net. Cela devrait permettre d'éclairer les circonstances dans lesquelles l'accusé et sa victime se sont rencontrés. Des éléments du blog laissaient entendre que la victime proposait ses charmes sur internet.

Le procureur général a repris l'enquête en septembre dernier. A ce stade, le suspect avait été interrogé à neuf reprises et une trentaine de témoins avaient été entendus. Depuis lors, le procureur a procédé à une audition de l'agresseur et a auditionné cinq témoins.

Eric Cottier explique qu'il a observé "entièrement de l'extérieur" le débat politique et médiatique sur les responsabilités des autorités pénitentiaires et judiciaires dans l'assassinat de Marie par un détenu aux arrêts domiciliaires.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes