Berne vient à l'aide des bâtiments internationaux à Genève

Le Conseil fédéral a décidé de "mettre le turbo" pour faciliter la rénovation des bâtiments des organisations internationales à Genève, a annoncé jeudi le conseiller fédéral Didier Burkhalter. La Suisse couvrira par un prêt jusqu'à 50% des coûts de la rénovation du Palais des Nations.

Le Conseil fédéral a décidé, lors de sa séance de mercredi, que la Confédération peut désormais accorder un soutien, sous la forme de prêts préférentiels, aux rénovations des immeubles des organisations internationales en Suisse, en collaboration avec le canton et la ville concernés. Sur dix ans, le montant des travaux est évalué à Genève à 1,2 milliard de francs.

Comme première étape, pour la rénovation du Palais des Nations, la Suisse est disposée à entrer en matière sur un ou des prêts pour un montant qui pourra couvrir jusqu'à 50% des coûts du projet.

"Il s'agit vraisemblablement d'environ 300 millions qui seront couverts par un prêt sur 30 ans à un taux d'intérêt inférieur au taux du marché", a précisé le chef du Département fédéral des Affaires étrangères (DFAE) au Club suisse de la presse. L'autre moitié des coûts devra être financée par l'ONU.

Les travaux ont déjà commencé au Palais avec une contribution suisse de 50 millions pour remplacer les fenêtres et renforcer l'isolation du bâtiment datant de 1937.

Nouvelle stratégie

Une nouvelle stratégie a en outre été décidée pour renforcer l'attrait et la compétitivité de la Suisse comme Etat hôte, a indiqué le conseiller fédéral. "La Suisse doit assumer sa responsabilité pour trouver des solutions aux défis globaux", a expliqué Didier Burkhalter. Six axes ont été définis avec des mesures concrètes.

Dans un rapport conjoint de 30 pages sur "La Genève internationale et son avenir", la Confédération, le canton et de la Ville de Genève estiment qu'il faut renforcer les capacités de formation, de réflexion et de savoir-faire relatives à la gouvernance mondiale.

Le rapport propose d'attirer des "think tanks". Le président du Conseil d'Etat genevois Charles Beer a précisé que le canton va soutenir financièrement le projet de pôle d'expertise académique au Château de Penthes.

Un groupe de réflexion "Genève+" sera mis sur pied afin de discuter des futurs défis de la gouvernance mondiale et du positionnement de la Suisse.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus