Berne et Berlin ont signé leur accord fiscal revu et corrigé

L'accord fiscal remanié entre Berne et Berlin est entre les mains des Parlements. Des "concessions substantielles" ont été faites à l'Allemagne, a déclaré la conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf. Tant les banquiers que les partis soutiennent l'accord. La Commission européenne souhaite l'examiner.Nous avons fait des concessions substantielles à l'Allemagne pour pouvoir disposer d'un accord mettant fin à des années de différend fiscal, a relevé la ministre des finances Eveline Widmer-Schlumpf. Le protocole additionnel signé jeudi relève le taux d'imposition permettant de régulariser l'argent allemand "au noir" dans les banques suisses (entre 21 et 41%, au lieu de 19 à 34%). /SERVICE


Actualisé le

 

Articles les plus lus