Bénéfice net en recul au premier semestre, à 359 millions de francs

La Poste Suisse a enregistré un bénéfice net de 359 millions de francs au premier semestre, en recul de 53 millions par rapport à la même période de l'an dernier. Cette baisse s'explique par le fait que le groupe a été pour la première fois pleinement assujetti à l'impôt en raison de sa nouvelle structure juridique.

La Poste Suisse a ainsi dû s'acquitter d'impôts courants sur le bénéfice de 57 millions de francs, contre 4 millions au premier semestre 2012, écrit vendredi le groupe dans un communiqué. Elle est passée fin juin du statut d'établissement public à celui de société anonyme de droit public, avec effet rétroactif au 1er janvier 2013.

Les trois sociétés du groupe, à savoir Poste CH SA, PostFinance SA et CarPostal Suisse SA, sont désormais regroupées sous l'égide de La Poste Suisse SA. La Confédération reste seule propriétaire de La Poste Suisse, mais désormais comme actionnaire.

Progrès technologiques

Au vu du bénéfice semestriel, La Poste s'attend à un léger fléchissement sur l'ensemble de l'année. "L'évolution des marchés et les progrès technologiques sont synonymes de défis de plus en plus nombreux et exigeants", souligne le communiqué. En 2012, le bénéfice net s'était monté à 772 millions de francs.

Sur les six premiers mois de 2013, le chiffre d'affaires affiche une légère diminution de 0,7%, à 4,26 milliards de francs. Le résultat d'exploitation ajusté (EBIT) atteint quant à lui 556 millions de francs, contre 431 millions au premier semestre 2012.

Moins de nouveaux clients, mais plus de fonds

Sur les quatre marchés de la Poste, celui de la communication et des services financiers grand public ont connu la croissance. PostFinance a dégagé un bénéfice de 299 millions de francs (2012: 292 millions), malgré la faiblesse des taux d'intérêt.

Les fonds de la clientèle ont particulièrement progressé, passant de 102,3 à 111,2 milliards de francs. Le nombre de nouveaux clients a par contre reculé: le groupe en a enregistré 12'000, contre 63'000 au premier semestre 2012.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes