Assemblée des Verts: le parti célèbre son 30e anniversaire

Les Verts suisses ont célébré samedi leur 30e anniversaire en estimant toujours indispensable leur présence sur la scène politique. Le parti a aussi saisi cette occasion pour rejeter la révision de la loi sur l'asile et l'élection du Conseil fédéral par le peuple."Nous avons encore tellement besoin des Verts", a déclaré la co-présidente Adèle Thorens sous les applaudissements des quelque 150 délégués réunis à Bienne. Même si certaines de leurs propositions ont abouti ou ont été reprises, les Verts estiment avoir toujours leur raison d'être."Nous sommes un parti de pionniers", a affirmé Mme Thorens, en relevant sa capacité intacte d'innovation. "Ce parti a su acquérir durant ses 30 années d'existence la maturité et l'expérience suffisantes pour prendre ses responsabilités".ConcurrenceLes écologistes ont perdu ces dernières années des sièges dans certains législatifs cantonaux et communaux, au profit surtout des Vert'libéraux. Malgré des revers, les Verts soulignent qu'ils constituent la 5e force politique de la Suisse. Ils comptent 30 sièges de plus dans les parlements cantonaux que les Vert'libéraux et le Parti bourgeois-démocratique (PBD) réunis,.Enfourchant l'un des chevaux de bataille de prédilection des Verts, Adèle Thorens a estimé que tout restait à faire dans le tournant énergétique. Toutes les centrales suisses fonctionnent et aucune date limite n'a été fixée pour leur fermeture, a déploré la conseillère nationale vaudoise.Mots d'ordreLes délégués ont aussi adopté les mots d'ordre en vue des votations fédérales du 9 juin. Sans surprise, ils ont balayé par 164 voix contre 0 la révision de la loi sur l'asile.L'élection du Conseil fédéral par le peuple comme le veut l'initiative de l'UDC n'a pas connu plus de succès. Au vote, l'assemblée a recommandé le rejet de cet objet par 150 voix contre 16 et 14 abstentions.L'assemblée des délégués a en revanche apporté à une nette majorité son soutien à l'initiative populaire AVSplus de l'USS qui exige une hausse de 10% des rentes AVS. Elle estime qu'il faut consolider le pilier de la prévoyance vieillesse. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes