Après le match Serbie-Albanie, 1000 Albanais protestent à Nyon

Un millier d'Albanais se sont rassemblés dimanche devant le siège de l'Union européenne de football (UEFA) à Nyon (VD). Ils ont protesté pacifiquement contre la décision, "scandaleuse" à leurs yeux, d'interrompre le match Serbie-Albanie du 14 octobre dernier.

Des incidents avaient éclaté après le survol du stade par un drone auquel était accroché un drapeau avec une carte de la "Grande Albanie". Cet étendard avait soulevé une explosion de colère des supporters serbes, provoquant une énorme bousculade et des scènes de pugilat entre joueurs et spectateurs.

Le match avait été aussitôt interrompu par l'arbitre, peu avant la mi-temps sur le score de 0-0. L'UEFA a décidé de partager les responsabilités entre les deux équipes.

L'organisation faîtière a donné match gagné aux Serbes 3-0, mais sans les trois points de la victoire et a infligé à la Serbie deux matches à huis clos. Les deux fédérations ont écopé chacune d'une amende de 100'000 euros.

Dimanche, les manifestants - qui étaient près d'un millier selon la police vaudoise - ont brandi des drapeaux albanais et des banderoles. Ils ont appelé à la démission de Michel Platini, le président de l'UEFA, et ont dénoncé le "racisme" de l'organisation, qu'ils jugent "anti-albanaise".

Menace de recours à Strasbourg

La manifestation s'est déroulée sans incident, a expliqué à l'ats Eric Flaction, répondant presse de la police cantonale vaudoise. Les participants ont fait voler un drone avec un drapeau qui s'est écrasé dans les jardins de l'UEFA. La sécurité privée de l'organisation l'a récupéré et rendu à ses propriétaires.

Les manifestants ont expliqué à l'agence kosovare "Presheva Jonë" qu'ils allaient s'adresser à la Cour européenne à Strasbourg si l'UEFA ne retirait pas sa décision. Le rassemblement a duré environ une heure.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes