WikiLeaks dit "avoir aidé" Snowden à obtenir l'asile

L'ex-consultant informatique de l'agence de renseignement américaine Edward Snowden, inculpé par la justice des Etats-Unis, a quitté Hong Kong dimanche à bord d'un vol Aeroflot à destination de Moscou. Cette nouvelle a été annoncée par le quotidien South China Morning Post (SCMP) sur son site internet. Le site internet WikiLeaks a par ailleurs affirmé sur son compte Twitter "avoir aidé" Edward Snowden à partir de Hong Kong et à trouver un asile politique "dans un pays démocratique".

Selon le South China Morning Post (SCMP) , M. Snowden, arrivé à Hong Kong le 20 mai en provenance de Hawaï, a embarqué à 10h55 (16h55 heure suisse). Il devait atterrir à 17h15 (15h15 heure suisse) à l'aéroport Sheremetyevo de Moscou mais la capitale russe ne serait qu'une étape, a précisé le "SCMP", citant l'Islande ou l'Equateur comme destination finale.

Les autorités hongkongaises ont précisé qu'il avait quitté volontairement le territoire.

Le Kremlin n'a pas d'informations

Le porte-parole du président russe Vladimir Poutine a déclaré dimanche n'avoir aucune information sur les intentions d'Edward Snowden.

Par ailleurs, "WikiLeaks a fourni une aide pour l'asile politique de M. Snowden dans un pays démocratique, pour ses documents de voyage et sa sortie sécurisée de Hong Kong", indique le site fondé par le cyber-militant Julian Assange, lui-même réfugié à l'ambassade de l'Equateur à Londres.

/SERVICE


Actualisé le