Week-end meurtrier en Irak: au moins 30 morts

Le week-end a été extrêmement meurtrier en Irak. Plusieurs attentats samedi et dimanche ont fait au moins 30 morts au total, dont 23 samedi à Bagdad et dans les environs.

Au moins huit personnes ont trouvé la mort dimanche, a-t-on appris de sources médicales et sécuritaires. Deux attentats ciblaient des membres d'un conseil régional dans le nord du pays, dans la province de Ninive, dont Mossoul est la capitale.

La veille, deux attentats-suicide ont fait au moins 23 morts à Bagdad et dans les environs, ont indiqué des sources policières et médicales. La première attaque a coûté la vie à sept personnes près de la mosquée Moulla Houech, dans le quartier occidental de Djamia. Le second attentat, qui a fait 16 morts, a eu lieu à Doura, dans le sud de la capitale.

Les deux attaques se sont déroulées aux abords de mosquées sunnites, alors que la tension reste vive entre chiites et sunnites en Irak. Samedi encore, quatre policiers ont été tués par l'explosion d'une voiture chargée d'explosifs à Abbara, près de Bakouba, à 50 kilomètres au nord-est de Bagdad.

La montée de la violence a fait plus de 340 morts depuis début juillet et plus de 2600 depuis le début de l'année, selon un bilan de l'AFP. Elle rappelle la guerre confessionnelle de 2006-2007 et menace, selon les observateurs, de la relancer.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes