Washington: femme tuée après une course-poursuite avec la police

Une course-poursuite à travers les rues de Washington, aux Etats-Unis, partie des abords de la Maison Blanche, s'est achevée jeudi par des tirs devant le Capitole, le siège du Congrès américain. L'incident a entraîné la fermeture temporaire du Parlement et suscité une légère panique.

La conductrice du véhicule pris en chasse par les policiers, après avoir tenté de franchir une barrière de sécurité près de la Maison Blanche, a été abattue, a déclaré la police.

Un enfant d'un an se trouvait dans la voiture, une berline noire. Il a été conduit à l'hôpital. Seuls les policiers ont apparemment ouvert le feu et l'incident est sans relation avec une opération terroriste, selon les autorités.

Sur les images d'une vidéo diffusée par les chaînes américaines, le coupé noir, à l'arrêt, est mis en joue par une demi-douzaine d'agents. Puis, sans trop de difficultés, le véhicule s'extrait du barrage en reculant et des voitures de police se lancent à sa poursuite.

Conductrice abattue

Prise en chasse, la berline noire se dirige vers le Capitole, qui abrite les deux chambres du Parlement où les élus américains tentent de se mettre d'accord sur un budget qui permettrait de mettre fin à la paralysie gouvernementale.

La conductrice, noire selon les services secrets, est morte après avoir été atteinte par des coups de feu, a indiqué la police de Washington DC. Elle a refusé de donner davantage de détails sur la suspecte. Deux policiers ont également été blessés dans l'incident.

Pendant la course-poursuite, des coups de feu ont été tirés à deux endroits, a précisé la police. D'abord quand la voiture a foncé contre un véhicule des services secrets, puis lorsqu'elle a terminé sa course contre un barrage de la police près du Capitole.

Il ne s'agit "en aucun cas d'un accident" de la route, mais d'une "longue poursuite en voiture", a souligné la police: "Plusieurs véhicules ont été percutés, des policiers ont été touchés et l'on a tenté de forcer deux périmètres de sécurité". "Nous n'avons aucune information qui laisse penser que (l'incident) est lié au terrorisme ou qu'il puisse s'agir d'autre chose que d'un incident isolé", a fait savoir le chef de la police du Capitole.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes