Typhon aux Philippines, un bilan d'au moins 10'000 morts évoqué

Le typhon Haiyan, l'un des plus puissants jamais enregistrés, aurait fait au moins 10'000 morts dans le centre des Philippines, tandis que des villages, noyés sous les vagues, ont été rayés de la carte. Des rescapés dépouillent les morts et attaquent des magasins dans l'attente d'une aide difficile à acheminer.

Le cyclone a détruit 70 à 80% des zones qu'il a balayées vendredi et samedi dans la province de Leyte, a indiqué dimanche le commissaire Elmer Soria. Les secours ont du mal à atteindre les villages ravagés le long de la côte. L'île de Samar, également sur la trajectoire du typhon, a aussi été particulièrement affectée.

Les habitants hébétés sont à la recherche de leurs proches disparus ou en quête de vivres. Selon les ONG humanitaires, les services de secours sont déjà débordés. Le pays a en effet subi un séisme meurtrier, de magnitude 7,2, le 15 octobre dans la province de Bohol (centre), et comprend un nombre important de déplacés par le conflit avec les rebelles musulmans dans la province méridionale de Zamboanga.

Dans la province de Leyte, à 580 km au sud-est de Manille, la ville de Tacloban (220'000 habitants), a subi les plus gros dégâts. Le président des Philippines Benigno Aquino a indiqué que 300 soldats et policiers avaient été déployés pour rétablir l'ordre. Il envisage de décréter la loi martiale ou l'état d'urgence dans la ville, où des scènes de pillage ont été signalées.

Experts suisses sur place

Le Programme alimentaire mondial (Pam) a annoncé l'envoi par avion de 40 tonnes de biscuits énergétiques, assez pour nourrir 120'000 personnes pour une journée, ainsi que des fournitures d'urgence et des équipements de télécommunications.

La Commission européenne a, elle, débloqué 3 millions d'euros pour venir en aide aux victimes. Huit experts du Corps suisse d'aide humanitaire - spécialistes en médecine, eau et assainissement, ainsi qu’en abris d’urgence et en logistique - doivent également coopérer au secours.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes