Typhon aux Philippines: probablement plusieurs centaines de morts

Le passage sur les Philippines d'un des plus puissants typhons à avoir jamais touché terre a probablement provoqué la mort de plusieurs centaines de personnes, a déclaré samedi un ministre. La tempête se dirigeait vers le Vietnam, où les autorités ont évacué quelque 100'000 personnes.

Palo et Tacloban, la capitale de la province de Leyte, sur l'île du même nom, sont parmi les villes les plus touchées par le super typhon Haiyan. Ce dernier a balayé vendredi le centre de l'archipel, arrivant côté est, avant de repartir samedi au-dessus de la mer de Chine du Sud.

Plus tôt dans la journée, les autorités locales ont fait état de plus de cent morts à Tacloban, une ville de 220'000 habitants. Le ministre de l'Energie, Jericho Petilla, originaire de la région, a été envoyé sur place par le président Benigno Aquino, et a survolé la zone en hélicoptère.

"Palo, Ormoc, Burauen, Carigara... C'est partout la même chose. Les logements ont perdu leur toit et les arbres jonchent le sol", a-t-il déclaré à la télévision ABS-CBN, énumérant les localités de l'île de Leyte. Mais le nombre des victimes est certainement le plus élevé à Palo, a-t-il ajouté.

Situation d'urgence

Avec des vents atteignant des pointes de 315 km/h, Haiyan est le typhon le plus violent de l'année dans le monde et l'un des plus forts à jamais avoir atteint les terres depuis des décennies. Plus de quatre millions de personnes vivent sur les zones qu'il a survolées, a précisé le gouvernement philippin.

Plusieurs des régions les plus touchées par la tempête restaient coupées du monde samedi, les réseaux d'électricité et de téléphonie ayant été détruits. Les premières informations recueillies évoquent une situation d'urgence.

Le gouvernement a dépêché 15'000 soldats vers les zones les plus dévastées. Il a ainsi exprimé son inquiétude, alors que 800'000 personnes avaient été évacuées dans des abris à l'approche de la tempête. "Le président se demande pourquoi il y a tant de victimes", a déclaré Rene Almendras, secrétaire du cabinet du président Benigno Aquino.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus