Tunisie: violences aux funérailles et dans le centre de Tunis

La police a tiré des gaz lacrymogènes sur des dizaines de manifestants dans le centre de Tunis ainsi que des casseurs aux abords du cimetière où l'opposant Chokri Belaïd doit être inhumé vendredi, ont constaté des journalistes sur place. Des dizaines de milliers de personnes au total assistaient aux funérailles.Le corps de M. Belaïd, a été mis en terme vendredi vers 16h00 à Tunis. A moment de l'inhumation, des milliers de voix ont crié "Allah Akbar" (Dieu est le plus grand) avant d'entamer l'hymne national et de réciter le premier verset du Coran. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus