Restes de victimes du 11-Septembre transférés au musée

Des milliers de restes non identifiés de victimes du 11-Septembre ont été transférés samedi au cours d'une discrète cérémonie à Ground Zero où s'élevaient les tours jumelles du World Trade Center. Un mémorial et un musée se trouvent désormais à cet endroit.

Ce transfert est vécu comme une "insulte" et un "sacrilège" par certaines familles de victimes, présentes samedi. Celles-ci refusent que les restes de leurs proches soient entreposés dans le musée souterrain du 11-Septembre, aménagé sur l'ancien emplacement des tours dont l'effondrement a fait près de 3000 morts le 11 septembre 2001.

Les restes ont été transportés dans des "boîtes métalliques utilisées par l'armée et enveloppés dans un drapeau américain", a précisé un porte-parole de la police, Carlos Nievas.

Les autorités avaient prévenu qu'il n'y aurait aucune cérémonie et que seuls les proches des victimes, contactés par courriel, pourraient y assister.

Personnes non identifiées

Sur les 2753 personnes déclarées disparues sur le site du World Trade Center le 11 septembre 2001, 1115 n'ont pas pu être identifiées - soit environ 40% -, selon des chiffres des services médico-légaux de New York.

Les autorités avaient récupéré 21'906 restes humains dans la zone, dont 7930 ne correspondent à aucun ADN apporté par les familles.

Pour un lieu séparé

Rosaleen Tallon, la soeur d'un pompier disparu dans les attentats, a affirmé que pour elle les restes humains "sont sacrés, identifiés ou non", ajoutant qu'il lui serait "très difficile" d'expliquer à ses enfants qu'ils ont été placés dans un musée.

"Nous voulons un lieu séparé et distinct dans le musée, il y a assez de place", a fait valoir Sally Regenhard, vice-présidente de l'association des familles des victimes du World Trade Center. "La ville a refusé de demander l'avis des familles car elle sait que la majorité sont contre cette décision".

Le musée consacré aux attentats du 11-Septembre sera ouvert au public le 21 mai.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus