Près de 60 personnes tentent de retrouver un tigre près de Paris

La police, les pompiers et même un chien spécialisé dans la chasse à l'ours, appuyés par un hélicoptère, traquaient jeudi un tigre en liberté à quelques dizaines de kilomètres de Paris. Les habitants ont été invités à rester chez eux et les enfants confinés à l'école.

Le fauve en liberté a été aperçu en début de matinée par la femme du gérant d'un supermarché de Montévrain, à l'est de Paris, qui l'a pris en photo et a alerté les autorités. Des joueurs de tennis ont également déclaré avoir vu l'animal, selon une source proche de l'enquête.

"Depuis ce matin, on court après, des policiers essaient de l'intercepter", a raconté une source policière. Une soixantaine de personnes, dont des pompiers munis d'armes paralysantes, ainsi qu'un hélicoptère, étaient mobilisés pour retrouver l'animal, a-t-elle précisé.

Un chien d'ours de Carélie, canidé spécialisé dans la chasse à l'ours et au gros gibier, a également été lancé sur les traces de cette bête dont le poids est évalué à 70 kg, a précisé le maire de Montévrain, Christian Robache. Par ailleurs des caméras thermiques doivent permettre de localiser le félin, pour le capturer.

Périmètre de sécurité

Un périmètre de sécurité a été mis en place autour d'un espace boisé, la zone ainsi délimitée faisant quatre ou cinq terrains de football, à la limite entre Montévrain et la commune voisine de Chessy. Les alentours ont été bouclés et les enfants de Montévrain confinés à l'école.

"Nous appelons les habitants à la prudence et à ne pas sortir de chez eux, ou à rester dans des véhicules clos. Toute personne qui voit le tigre doit appeler la police ou les pompiers", a-t-on souligné à la mairie.

"On essaiera de l'endormir"

Le mystère autour de la présence en liberté de ce fauve est total. Montévrain est situé à deux pas du parc Disneyland Paris, mais le félin en fuite n'aurait a priori pas de rapport avec le parc d'attractions. De même, aucun animal n'a été signalé disparu dans un parc animalier situé à proximité, ni par les propriétaires d'un cirque récemment passé dans les environs.

Le tigre, dont les forêts d'Asie sont l'habitat naturel, est une espèce protégée. "Dans la mesure du possible, on essaie de l'endormir. S'il se montre dangereux ou agressif, l'ordre sera donné de l'abattre", a précisé la préfecture.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes