Plus de 150 arrestations lors des manifestations en Turquie

La police a interpellé mardi soir plus de 150 manifestants lors de manifestations dans une trentaine de villes turques pour dénoncer la mort d'un jeune de 15 ans blessé par la police en juin, ont rapporté les médias locaux. Ces heurts ont fait plus de 20 blessés parmi les protestataires.

Deux d'entre eux, renversés par des véhicules de la police à Mersin (sud) et à Istanbul, ont été grièvement atteints, a précisé l'agence de presse Dogan. Un policier a également été blessé à Istanbul, selon l'agence.

Des milliers de manifestants se sont réunis spontanément mardi dans la plupart des grandes villes du pays après le décès dans la matinée de Berkin Elvan, dans le coma depuis 269 jours après avoir été grièvement blessé à la tête par une grenade lacrymogène lors de la fronde antigouvernementale de juin 2013.

Selon sa famille, l'adolescent ne participait pas aux manifestations. Il était sorti dans la rue pour acheter du pain.

Symbole de la répression

Son décès a provoqué une vague d'émotion dans toute la Turquie, où son sort est devenu le symbole de la répression policière ordonnée par le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan. "Erdogan, assassin", ont scandé mardi de nombreux manifestants.

Les obsèques de Berkin Elvan sont prévues mercredi à la mi-journée à Istanbul. Une marche est prévue dans l'après-midi après un office religieux dans un cemevi, lieu de culte de la minorité musulmane alévie dont il faisait partie.

Elections municipales

Les manifestations de mardi interviennent à moins de trois semaines des élections municipales du 30 mars, alors que le gouvernement de M. Erdogan est éclaboussé depuis la mi-décembre par un scandale de corruption sans précédent.

/ATS


Actualisé le