Nouvelle-Zélande: le fondateur de Megaupload espionné illégalement

Le Premier ministre de Nouvelle-Zélande a présenté ses excuses jeudi au fondateur de Megaupload.com, bête noire des Etats-Unis qui veulent le juger pour violation de droits d'auteur. Il a évoqué un espionnage abusif conduit par les services de renseignements du pays.John Key a fait amende honorable après la lecture d'un rapport sur l'espionnage illégal, dont avait été l'objet Kim Schmitz, alias Kim Dotcom, alors qu'il est un résident néo-zélandais. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes