Nouveaux heurts à la frontière, 2000 manifestants à Kaboul

De nouveaux affrontements au mortier ont éclaté lundi entre les forces afghanes et pakistanaises en raison d'un différend frontalier qui attise les sentiments nationalistes à Kaboul. Plus de 2000 personnes ont manifesté dans la capitale afghane contre le Pakistan.Un officier pakistanais a affirmé sous couvert de l'anonymat que les troupes afghanes avaient lancé les hostilités "en ouvrant le feu au mortier et à l'arme automatique en direction du poste pakistanais de Gursal, dans la zone tribale pakistanaise de Mohmand". "Nos troupes ont alors riposté", a-t-il dit sans faire état de victimes.L'incident intervient après un premier accrochage jeudi dans cette même zone séparant les zones tribales pakistanaises de la province afghane de Nangarharde. L'affrontement, qui avait été provoqué par l'attaque d'un poste-frontière pakistanais, avait entraîné la mort d'un policier afghan et provoqué des manifestations nationalistes dans l'Est du pays ainsi que dans la capitale..Dans la banlieue de Kaboul lundi, plus de 2000 personnes ont brandi des portraits de ce policier afghan "martyr", selon un photographe de l'AFP. Ils ont notamment dénoncé la construction par le Pakistan d'installations frontalières empiétant selon Kaboul sur le territoire afghan et qui est à l'origine des affrontements."Ligne Durand""Le problème de cette construction à la frontière doit être résolu par nos gouvernements. Mais les troupes pakistanaises sont revenues aujourd'hui (lundi) sur le site de construction, ce qui a provoqué les combats" pendant deux heures, a affirmé le porte-parole du gouverneur de Nangarhar, sans faire état de victimes.Le président afghan Hamid Karzaï a réaffirmé samedi que son pays refusait de reconnaître le tracé de la frontière suivant celui de la "ligne Durand" établie en 1893 par un officier britannique du même nom pour séparer l'Afghanistan de ce qui était alors l'empire des Indes britanniques.Le Pakistan, l'un des rares Etats à avoir reconnu le régime des talibans afghans (1996-2001), est considéré comme un interlocuteur essentiel dans la recherche d'une solution au conflit afghan. De nombreux insurgés talibans ont trouvé refuge dans les zones pakistanaises frontalières de l'Afghanistan. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes