Les rebelles syriens s'emparent d'un aéroport près de la Turquie

Les rebelles syriens se sont emparés mardi d'un important aéroport militaire près de la frontière turque, a annoncé l'opposition. Ils ont renforcé leur position sur une voie d'approvisionnement importante au nord d'Alep.

L'aéroport, entre Alep et la ville turque de Gaziantep, est tombé après un siège de huit mois. Cette victoire est importante d'un point de vue symbolique pour l'opposition, après une série de défaites contre les forces du président Bachar al-Assad dans le centre de la Syrie.

"L'aéroport a été totalement libéré. On est à la recherche de ce qui reste des bandes d'Assad", précise un communiqué publié par les neuf groupes ayant pris part à l'opération.

Mohamed Nour, un militant d'une organisation d'opposition qui suit les opérations sur le terrain, a expliqué que l'aéroport était en grande partie tombé aux mains de rebelles ces deux derniers mois.

Quelque 70 soldats évoqués

Il a précisé qu'un groupe de 70 militaires environ avait réussi à tenir dans une petite partie de l'aéroport comprenant le quartier général de commandement, lequel a été détruit lundi après un attentat suicide lors du quel un blindé a été lancé contre le bâtiment.

"La plupart des défenseurs restant ont été tués dans l'attentat suicide. Les autres ont pris la fuite sur trois chars, dont l'un a été détruit par les rebelles", explique Mohamed Nour. Ces éléments restent impossibles à vérifier de manière indépendante.

Le mois dernier, les forces de Bachar al-Assad avaient tenté d'empêcher la prise de l'aéroport, selon des sources de l'opposition dans le nord.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes