Le parti Ennahda rejette la constitution d'un nouveau gouvernement

Des centaines de manifestants anti-islamistes et la police s'affrontaient jeudi devant le siège du gouverneur de Gafsa, ville tunisienne instable. Ces heurts surviennent alors que le chef du groupe parlementaire islamiste Ennahda a rejeté la constitution d'un gouvernement de technocrates apolitiques.Les manifestants qui procédaient à des funérailles symboliques de Chokri Belaïd, l'opposant tunisien assassiné mercredi à Tunis, ont jeté un cocktail molotov sur les policiers qui ont répliqué par des tirs massifs de gaz lacrymogènes. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus