Le pape lance une réflexion sur les annulations de mariage

Le pape François a créé une commission chargée de réfléchir aux moyens de simplifier la procédure de reconnaissance en nullité d'un mariage. Elle faciliterait les séparations pour les catholiques.

Cette commission de onze membres, formée de théologiens et de spécialistes en droit canon, aura "pour objectif de simplifier la procédure du procès (matrimonial canonique), de la rendre plus souple tout en sauvegardant le principe d'indissolubilité du mariage", a annoncé samedi le Vatican.

L'Eglise catholique ne reconnaît pas le divorce. Elle peut, par un "décret de nullité", déclarer qu'un mariage n'était pas valable au moment de sa célébration si certaines conditions n'étaient pas réunies chez les époux, notamment le libre arbitre, la maturité psychologique ou la volonté d'avoir des enfants.

La plupart des annulations sont prononcées au niveau du diocèse, mais chaque décision doit être réexaminée par un tribunal d'appel. Ce qui aux yeux de nombreux réformateurs constitue une étape supplémentaire superflue et vouée à être supprimée.

Les catholiques qui divorcent et se remarient en dehors de l'Eglise sont considérés par cette dernière comme toujours liés à leur premier conjoint. Ils vivent "dans le péché", ce qui leur interdit de recevoir les sacrements tels que la communion.

La situation de ces catholiques remariés mais désireux de continuer à participer à la vie de l'Eglise est un sujet de vif débat et devrait être l'un des principaux thèmes abordés lors du synode des évêques organisé en octobre au Vatican.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus