Le Parlement italien vote des mesures contre la récession

Le Parlement italien a définitivement adopté par 265 voix contre 118 mercredi soir une série de mesures pour lutter contre la récession. Le plan prévoit notamment des incitations fiscales à l'embauche des jeunes et le report de la hausse de la TVA.

La série de mesures approuvée par les députés reporte à octobre la hausse de la TVA, qui était censée passer à 22% dès juillet. Ce projet de hausse de la TVA a été mis en place fin 2011 par l'ancien président du Conseil Mario Monti pour restaurer la confiance des investisseurs.

Près de 800 millions d'euros vont être alloués sous forme d'allégements fiscaux aux entreprises qui embauchent des jeunes sans emploi depuis au moins six mois. Le président du Conseil italien, Enrico Letta, a réaffirmé que l'emploi des jeunes était la priorité du gouvernement de coalition.

L'économie italienne s'est contractée pour le huitième trimestre consécutif, sa plus longue période de récession depuis la Seconde Guerre mondiale.

La situation de l'Italie reste toutefois pénalisée par les turbulences de sa vie politique, après les désaccords survenus entre les deux principales formations de la coalition sur les moyens à mettre en oeuvre pour relancer la croissance.

Appel à Silvio Berlusconi

Le Peuple de la liberté (PDL) de Silvio Berlusconi a tenté de faire annuler la hausse de la TVA tandis que le Parti démocrate (PD) d'Enrico Letta espère que les avantages fiscaux relanceront la création d'emplois.

Par ailleurs, le secrétaire général du Parti démocrate (PD), Guglielmo Epifani, a appelé mercredi Silvio Berlusconi à se retirer de la vie politique italienne après sa condamnation définitive pour fraude fiscale, au risque de provoquer la chute du fragile gouvernement de large entente entre la gauche et la droite.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes