La police reprend le contrôle de la place Taksim à Istanbul

Des dizaines de policiers anti-émeutes ont repris le contrôle mardi de la place Taksim à Istanbul, siège du mouvement de protestation antigouvernementale qui secoue la Turquie depuis douze jours. Les forces des l'ordre ont fait un usage massif de grenades lacrymogènes.

Les policiers, secondés par des blindés munis de canons à eau, ont pris d'assaut les barricades érigées par les manifestants sur certaines avenues menant à la place, mais ne faisaient pas mouvement vers le parc Gezi, jouxtant la place, où des centaines de protestataires ont installé leurs tentes.

Le gouverneur d'Istanbul, Hüseyin Avni Mutlu, a assuré que l'objectif de l'opération n'était pas de chasser les manifestants du parc. "Notre intention est d'ôter les pancartes et les dessins sur la place. Nous n'avons pas d'autre objectif", a déclaré M. Mutlu sur Twitter.

Lance-pierres et cocktails Molotov

"On ne touchera en aucun cas au parc Gezi et à Taksim, on ne vous touchera absolument pas. A partir de ce matin, vous êtes confiés à vos frères policiers", a également affirmé le gouverneur, appelant les manifestants à "rester à l'écart des possibles méfaits" de provocateurs.

De nombreux jeunes se sont cependant répandus dans les rues proches de la place Taksim et ripostaient à la police avec des lance-pierres et des cocktails Molotov, tandis que les canons à eau sont entrés en action.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes