Toujours pas d'accord sur l'aide aux Kurdes de Kobané

Aucun accord n'a été conclu sur l'entrée de la résistance syrienne dans la ville syrienne de Kobané près de la Turquie, a déclaré vendredi le co-président du Parti de l'union démocratique (PYD), principale formation politique kurde syrienne. Il contredit ainsi le chef de l'Etat turc.

Recep Tayyip Erdogan avait annoncé plus tôt que 1300 soldats de l'ASL devaient entrer dans Kobané, après accord du PYD, afin de venir prêter main-forte aux combattants assiégés par l'EI sur place. "Nous avons déjà établi le contact avec l'ASL, mais aucun accord du genre de celui mentionné par M. Erdogan n'a encore été conclu", a rectifié Saleh Mouslim, co-président du PYD, joint par téléphone.

Le PYD contrôle Kobané, troisième ville kurde de Syrie, mais ses milices sont acculées depuis un mois par les jihadistes en dépit des frappes aériennes de la coalition conduite par les Etats-Unis. La Turquie a autorisé jeudi le passage par son territoire de 200 peshmergas kurdes d'Irak pour venir soutenir la résistance à Kobané.

De son côté, la France a annoncé avoir "fait mal" à l'Etat islamique (EI) dans la région de Kirkouk, dans le nord de l'Irak, tôt vendredi, en détruisant douze bâtiments abritant notamment des armes, a déclaré Pierre de Villiers, chef d'état-major des armées. "De l'ordre de 70 bombes ont été larguées par la coalition, a-t-il précisé.

Poudre suspecte à Istanbul

Et à Istanbul, les consulats du Canada, de Belgique et d'Allemagne ont reçu des lettres contenant une poudre jaune suspecte, ont annoncé les autorités turques. Des équipes de sécurité locales sont intervenues. Les trois pays sont membres de la coalition antijihadiste.

Une personne qui travaille au consulat canadien a été "directement exposée" à cette substance qui était toujours en cours d'analyse vendredi après-midi, a indiqué l'agence turque de gestion des situations d'urgence (Afad).

Les trois consulats ont été fermés au public et placés sous la surveillance de la police. Aucune information n'a été communiquée par les autorités turques sur les expéditeurs de ces enveloppes contenant de la poudre jaune, ont rapporté les médias locaux.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus