L'UE et Londres accentuent leur aide aux rescapés philippins

L'Union européenne (UE) et la Grande-Bretagne ont accentué samedi leur aide humanitaire aux Philippines. L'UE a accordé jusqu'ici l'équivalent de 25 millions de francs et Londres près de 75 millions pour secourir les victimes du typhon qui a meurtri les Philippines il y a une semaine.

Le Premier ministre britannique David Cameron a annoncé à Clombo que son pays va fournir pour 30 millions de livres supplémentaires d'aide humanitaire. Cette contribution s'ajoute à celle de 20 millions déjà promise. Au total, la somme représente l'équivalent de près de 75 millions de francs.

"Nous allons aussi déployer un avion de l'armée de l'air de type C-130 pour améliorer les déplacements des personnels humanitaires et apporter de l'aide à ceux qui en ont le plus besoin", a déclaré samedi M. Cameron. Il participait à un sommet du Commonwealth au Sri Lanka.

Assistance d'urgence

Quelques heures plus tôt, l'UE a anoncé avoir accru de 7 millions d'euros son aide humanitaire, soit 20 millions d'euros depuis le début de la catastrophe (environ 25 millions de francs). L'aide bilatérale des pays européens s'élève à environ 25 millions d'euros (30 millions de francs), selon la Commission.

L'aide humanitaire de l'UE est apportée par des organisations intervenant sur place, comme le Programme alimentaire mondial (PAM), la Croix-Rouge ou le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), une agence onusienne.

Une semaine après le passage du typhon, les opérations de secours se sont enfin accélérées avec l'arrivée vendredi du porte-avions américain George Washington.

Appel à la générosité

L'ONU a lancé un appel à la communauté internationale pour recueillir 301 millions de dollars (276 millions de francs). Elle a annoncé un bilan de près de 4500 tués. Un chiffre non confirmé par le gouvernement dont le bilan signale 3621 tués et 1140 disparus.

Près de 13 millions de personnes ont été affectées par le typhon, dont 1,9 million ont été déplacés, et 2,5 millions ont toujours besoin d'une aide alimentaire d'urgence, selon un communiqué de l'ONU publié samedi.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus