Il simule une alerte à la bombe le jour de son mariage

Un fiancé étourdi de Liverpool a écopé mardi d'un an de prison. Ayant omis de réserver la salle municipale, il avait tenté de dissimuler son impair en déclenchant une alerte à la bombe.

Au printemps dernier, Neil McArdle, 36 ans, vêtu de son habit de noces, avait subrepticement gagné une cabine téléphonique et, déguisant sa voix, annoncé "l'explosion d'une bombe sous 45 minutes au Saint George's Hall", l'immeuble municipal de Liverpool, dans l'ouest de l'Angleterre, abritant la salle où les époux étaient censés échanger leurs voeux.

Les lieux avaient aussitôt été évacués, provoquant une grande confusion sinon un vent de panique parmi les invités, onze jours après un attentat sur le parcours du marathon de Boston en avril 2013.

La police britannique avait tôt fait de tracer en quelques heures l'appel anonyme. En passant aux aveux, Neil McArdle avait expliqué avoir eu recours à ce stratagème pour éviter une désillusion à sa fiancée, "l'amour de sa vie".

Pas de quoi rigoler

"Si les faits n'étaient pas si sérieux, cette affaire présenterait toutes les apparences d'une comédie de boulevard", a plaidé son avocat. En infligeant une peine de prison ferme, le juge a estimé qu'il n'y avait pas là "matière à rigoler".

Sa promise a elle pardonné le pieux mensonge.

/SERVICE


Actualisé le