Fumer provoque à long terme des pertes de mémoire, selon une étude

Les hommes qui fument connaissent un déclin mental plus rapide que les non-fumeurs en vieillissant, selon une étude publiée lundi par la revue américaine "Archives of General Psychiatry". Ce phénomène n'a pas été observé chez les femmes.L'enquête de l'University College London (Grande-Bretagne) révèle que la consommation de tabac se traduit à long terme par des pertes de mémoire et du mal à utiliser des connaissances passées pour agir au moment présent. /SERVICE


Actualisé le