Disparition de "Maddie", Scotland Yard s'intéresse à 38 personnes

La police britannique a annoncé jeudi travailler sur de "nouvelles pistes sérieuses" dans l'affaire de la disparition au Portugal en 2007 de la petite "Maddie". Les enquêteurs s'intéressent à 38 personnes.

"Nous continuons de penser qu'il y a une possibilité que Madeleine" McCann, âgée de trois ans au moment de sa disparition, "soit en vie", a estimé l'inspecteur en chef Andy Redwood de la police britannique.

Scotland Yard dispose de "nouvelles théories, de nouvelles preuves", de "nouvelles vraies pistes". Les enquêteurs ont analysé pendant deux ans les résultats des investigations portugaises à la demande du Premier ministre britannique David Cameron. Il s'agissait pour ce dernier de répondre à l'appel désespéré des parents de la fillette.

Pas nécessairement des suspects

"Notre enquête a progressé au point où nous avons identifié 38 personnes qui nous intéressent. Ces personnes sont originaires de plusieurs pays européens et nous sommes à un stade avancé dans les discussions avec chaque pays", a indiqué Scotland Yard, en confirmant l'ouverture formelle d'une enquête au Royaume-Uni.

Ces personnes ne sont pas nécessairement toutes suspectes, et aucune d'entre elles n'est connue de la famille McCann. Parmi elles, douze sont des Britanniques qui auraient pu se trouver au Portugal au moment de la disparition de "Maddie".

La petite Madeleine avait disparu en mai 2007 de l'appartement de Praia da Luz, dans le sud du Portugal, où la famille McCann passait des vacances. Ses parents sont persuadés qu'elle a été enlevée. Le couple s'est réjoui jeudi de l'annonce de Scotland Yard, estimant qu'il s'agissait d'un "énorme pas en avant pour établir ce qui s'est passé".

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus