De nouveaux observateurs de l'OSCE portés disparus en Ukraine

De nouveaux observateurs de l'OSCE sont portés disparus dans l'est de l'Ukraine. L'organisation a perdu le contact jeudi soir avec "plusieurs" membres de l'équipe basée à Lougansk, a-t-elle indiqué. Ce groupe vient s'ajouter aux quatre observateurs dont l'OSCE n'a plus de nouvelles depuis lundi.

Cette équipe, composée de quatre observateurs internationaux et un interprète, a été arrêtée par des hommes armés dans la ville de Severodonetsk, à 100 kilomètres au nord de Lougansk, précise l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

Cette nouvelle disparition fait suite à l'annonce de la part d'un responsable séparatiste pro-russe d'une éventuelle libération des quatre premiers observateurs de l'OSCE, dont un Suisse. Ils avaient disparus près de Donetsk lundi. Ceux-ci ont été avertis de ne plus pouvoir entrer sur le territoire de la république autoproclamée sans s'annoncer au préalable. Leur libération n'a toutefois pas encore été confirmée par l'OSCE, dont la Suisse assure la présidence.

Des troupes russes quittent la zone

Par ailleurs, le secrétaire américain à la Défense, Chuck Hagel a confirmé vendredi que la majeure partie des troupes russes avaient quitté la zone frontalière avec l'Ukraine. "La majorité est partie", a-t-il dit à la presse. "Mais sept bataillons sont encore là," soit plusieurs milliers d'hommes.

En déplacement à Singapour où il doit participer à une conférence sur la sécurité, M. Hagel a jugé prometteur le retrait. Il a cependant ajouté que toutes les forces déployées par Moscou dans la région devaient partir.

Investiture le 7 juin

Parallèlement le milliardaire pro-occidental Petro Porochenko, vainqueur dès le premier tour de l'élection présidentielle en Ukraine, sera investi le 7 juin, a annoncé son équipe de campagne.

Sur le terrain, les troupes ukrainiennes ont "complètement nettoyé des insurgés prorusses le sud et une partie de l'est de la région de Donetsk, et le nord de la région de Lougansk", a fait savoir le ministre ukrainien de la Défense Mykhaïlo Koval.

Bilan de 200 morts

Quelque 200 personnes (soldats ukrainiens, séparatistes ou civils) ont péri dans l'opération "antiterroriste" lancée par le pouvoir ukrainien le 13 avril pour mater l'insurrection prorusse dans les régions de Donetsk et Lougansk.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes