Braquage d'une bijouterie à Paris: trois nouvelles interpellations

Trois ressortissants de pays de l'Est ont été arrêtés et placés en garde à vue samedi près de Paris dans le cadre de l'enquête sur le braquage spectaculaire d'une bijouterie de luxe Vacheron Constantin la veille dans les quartiers chics de la capitale. Des perquisitions ont également ponctué ces interpellations.

Ces trois personnes s'ajoutent au Moldave et au Roumain, de 17 et 24 ans, arrêtés dès vendredi et toujours en garde à vue, a précisé une source policière. Les enquêteurs tentent de savoir si les trois derniers interpellés sont impliqués directement dans le braquage ou si elles ont des liens avec les auteurs présumés.

Il s'agit de "ressortissants de pays de l'Est", a indiqué la source, précisant qu'ils ne portaient pas de papiers d'identité. Les enquêteurs travaillent sur cette affaire "en lien avec la police roumaine".

Une quinzaine de malfaiteurs avaient attaqué vendredi une bijouterie-horlogerie de luxe en plein coeur de Paris, emportant une vingtaine de montres d'une valeur totale de "plus d'un million d'euros" avant de prendre la fuite à pied.

Cette attaque très spectaculaire et inédite s'est déroulée près de la place Vendôme, vitrine mondialement connue de la joaillerie et des montres de luxe, à 200 mètres du ministère français de la Justice.

Manière forte

Deux hommes, bien habillés, ont pénétré dans la boutique Vacheron Constantin, appartenant au groupe genevois Richemont, dont la porte est encadrée de deux caméras de surveillance. Ils ont tenu la porte ouverte à un troisième homme, armes à la main, afin de faire entrer six autres complices cagoulés et munis de masses et de haches. Ils ont alors brisé les vitrines des présentoirs de la boutique pour s'emparer des montres.

Le 9 septembre, dans le même quartier, des bijoux et de l'horlogerie de luxe avaient déjà été dérobés lors d'un casse éclair à la voiture-bélier pour un montant de 2 millions d'euros.

/SERVICE


Actualisé le