Barack Obama appelle à un débat "constructif" après Ferguson

Barack Obama a invité les Américains à engager un débat "constructif" sur les tensions raciales et le maintien de l'ordre aux Etats-Unis en réponse au drame de Ferguson. Il a en outre condamné les violences ayant suivi la décision d'un jury de ne pas poursuivre le policier blanc qui a abattu le jeune Noir en août dernier.

Le président américain, en déplacement à Chicago pour un discours sur l'immigration, s'est exprimé pour la deuxième fois en deux jours sur les événements qui secouent la petite ville du Missouri.

Evoquant la nuit d'émeutes, M. Obama a promis la fermeté à l'encontre des fauteurs de troubles. "Brûler des bâtiments, mettre le feu à des voitures, détruire des biens, mettre des gens en danger: il n'y a aucune excuse à cela, ce sont des actes criminels", a-t-il dit lors d'un discours à Chicago. "Je n'ai aucune sympathie pour ceux qui détruisent leurs propres communautés", a-t-il ajouté.

"Il existe des moyens constructifs d'exprimer ses frustrations", a poursuivi le président américain. Il a néanmoins reconnu qu'il régnait, au sein de nombreuses communautés, le sentiment tenace que "les lois ne sont pas toujours appliquées de la même manière et de façon équitable".

Le président américain a indiqué que le ministre de la Justice Eric Holder organiserait une série de réunions destinées à améliorer la confiance entre communautés.

"Je n'ai jamais vu une loi sur les droits civiques, sur la santé ou sur l'immigration devenir réalité parce qu'une voiture avait été brûlée", a-t-il souligné. "Cela est arrivé parce que les gens ont voté, se sont mobilisés, se sont organisés, ont cherché les meilleures réponses politiques pour résoudre les problèmes."

Réévaluation au Sénat

Le Sénat américain organisera le 9 décembre une audition sur la situation des droits civiques aux Etats-Unis, a annoncé le sénateur démocrate Richard Durbin. Sa sous-commission sur les droits de l'homme, la Constitution et les droits civiques va examiner la remise en cause du droit de vote pour certaines minorités, ainsi que les disparités raciales persistantes dans le système pénal américain.

"Les événements de cette année à Ferguson, dans le Missouri, soulignent le besoin continu de réévaluer et réformer les pratiques policières, notamment la militarisation des forces de l'ordre", annonce aussi la commission.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus