Avion abattu en Ukraine: Didier Burkhalter "très préoccupé"

Le président de l'OSCE Didier Burkhalter s'est dit "très préoccupé" par "l'escalade des tensions" en Ukraine, après l'attaque d'un avion militaire ukrainien par des séparatistes prorusses ayant fait 49 morts. Il a appelé toutes les parties influentes dans le conflit à "davantage de retenue".

Le président de la Confédération a dit regretter le drame de Lougansk, dans un communiqué de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

Didier Burkhalter a tenu à rappeler que des progrès ont été effectués ces derniers jours dans les négociations entre représentants russes, ukrainiens et de l'OSCE afin de trouver une issue à la crise. "Toutes les parties devraient résoudre leurs différends par le dialogue au lieu de la violence", a-t-il affirmé, cité dans le communiqué.

Le ministre des Affaires étrangères s'est dit aussi préoccupé par les attaques d'Ukrainiens en colère sur l'ambassade russe à Kiev. Les autorités ukrainiennes doivent tout faire pour que la sécurité de toutes les missions diplomatiques soit assurée, a-t-il souligné.

Pendant une manifestation réunissant quelque 300 personnes pour protester contre l'attaque de l'avion de transport militaire, un cocktail molotov a été jeté samedi sur l'ambassade de Russie. Les flammes ont été maîtrisées par des pompiers, qui ont aussi aspergé de mousse les voitures diplomatiques renversées plus tôt pour qu'elles ne prennent pas feu.

L'un des manifestants y a en outre décroché le drapeau pendant que d'autres jetaient des oeufs et des pavés. La Russie a vivement protesté samedi soir, dénonçant l'inaction de la police ukrainienne. "Les forces de l'ordre n'ont rien fait pour protéger l'ambassade, ce qui constitue une violation grossière des engagements internationaux de l'Ukraine", a souligné la diplomatie russe.

Washington a aussi condamné cette attaque et appelé Kiev à respecter la Convention de Vienne qui l'oblige à assurer la sécurité des bâtiments diplomatiques. Le président ukrainien pro-occidental Petro Porochenko a de son côté promis une "réponse adéquate" aux séparatistes et décrété dimanche journée de deuil national.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus