Attentat à Beyrouth: au moins 5 morts et 50 blessés

Une puissante explosion a secoué vendredi le centre-ville de Beyrouth. Un proche conseiller de l'ex-Premier ministre libanais Saad Hariri a été tué dans cet attentat qui a également coûté la vie à au moins quatre autres personnes. Plus de 50 personnes ont été blessées.

"Cinq citoyens ont péri et plus de 50 ont été blessés et plus de dix immeubles ont été dévastés" par l'attentat, a indiqué l'Agence nationale d'information (ANI). Celle-ci avait rapporté, à l'instar de sources politiques, le décès de Mohammad Chatah, un des ténors de la coalition hostile au régime syrien menée par M. Hariri.

M. Chatah se dirigeait vers la maison de Saad Hariri, absent du pays. Le bâtiment devait accueillir à 09h30 (08h30 en Suisse) une réunion de la coalition dite du "14-mars", hostile au régime de Bachar al-Assad et appuyant l'opposition syrienne.

Les télévisions ont diffusé des images d'une épaisse fumée se dégageant du centre-ville, non loin du siège du Premier ministre libanais. Une chaîne locale a montré plusieurs voitures en flammes dans les rues et des ambulances sur place pour secourir les blessés. De nombreux débris jonchaient la rue.

Beyrouth a été frappé par plusieurs attentats depuis l'été, visant notamment des bastions du mouvement chiite Hezbollah. L'explosion, qui a été entendue dans toute la capitale libanaise, a eu lieu à 09h40 (08h40 en Suisse). Les forces de l'ordre ont bloqué l'accès au centre-ville.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus